Devenir maman, c’est accueillir des changements profonds au sein de notre corps et de notre cœur. Transformations physiques visibles d’une part (le temps de la grossesse et de l’allaitement) et plus subtiles de l’autre, associées aux bouleversements émotionnels, nous amènent à construire une nouvelle identité, en donnant naissance aux sentiments de filiation et d’attachement. Nous nous inscrivons désormais dans une lignée : de la fille de… nous devenons mère à notre tour en engendrant un fils ou une fille. Passage, transmission, conscience, responsabilité. Tout cela, notre corps, dans ses cellules, l’engramme et le nourrit.

 

Voici la proposition de ce cercle, dans un espace tantrique soutenu par l’amour et la liberté d’être, sans jugement sur ce qui est et dans le respect profond de chacune, qui sera accueillie là où elle en est sur son propre chemin :

 

Explorer dans le corps nos ressentis maternels autour des notions de complétude, d’unité, de vide, de séparation, d’attachement, grâce à des exercices tantriques et sophrologiques,où le mouvement, le souffle et le toucher s’invitent, pour nous ouvrir à la femme mère-veilleuse que nous sommes, dans chacune de nos dimensions.

 

Découvrir notre puissance intérieure féconde, puits d’amour incommensurable où résident la force et la confiance du « laisser advenir », terreau de croissance qui permet à la mère que nous sommes de trouver les réponses conscientes et justes pour nous afin d’aider notre enfant à grandir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La naissance d’un enfant vient chambouler le paysage quotidien dans lequel nous avions l’habitude d’évoluer. Bien que la plupart du temps nous nous y soyons préparées avec joie, amour et tendresse, vivre notre maternité chaque jour nous confronte à une réalité différente de celle que nous avions rêvée. L’épuisement parfois aidant, nous traversons des phases de chamboulements émotionnels, de doutes et de questionnements sur notre capacité à être une « bonne mère ». Cela, souvent combiné à la pression sociale et familiale, et au poids religieux de notre héritage culturel, nous renvoie aussi l’exigence inconsciente de devoir être une mère parfaite.

 

Voici la proposition de ce cercle, dans un espace tantrique soutenu par l’amour et la liberté d’être, sans jugement sur ce qui est et dans le respect profond de chacune, qui sera accueillie là où elle en est sur son propre chemin :

Explorer les différentes facettes de notre maternité et en particulier celles qui dérangent et qui nous semblent taboues. Ce sont nos parts de « mauvaise mère », sans lesquelles nous ne serions pas mères. Les pensées effroyables qui peuvent parfois nous traverser, ou des actes qui nous ont semblé inappropriés et pour lesquels nous culpabilisons, sont en réalité des alliés protecteurs qui ont besoin d’être nourris, accueillis, acceptés et intégrés pleinement, de manière consciente, pour nous aider dans le processus permanent du « devenir mère ». Car nous ne naissons pas mère, nous le devenons.

Cheminer dans notre posture maternelle grâce à des exercices méditatifs et psycho-corporels où le mouvement, le souffle et le son s’invitent, pour nous ouvrir à la femme mère-veilleuse que nous sommes, dans chacune de nos dimensions.

Transcender le manichéisme clivant et limitant qui oppose bien et mal, pour nous reconnecter à la source plus grande et plus vaste de la mère universelle et primordiale, d’où tout naît et jaillit, sans distinction ni séparation.  Il s’agit donc aussi de nous donner naissance en tant que mère et de nous aimer nous-même comme notre propre enfant, avec tout ce qui nous constitue. Et peut-être ainsi faire évoluer notre perception de ce que c’est pour nous qu’être mère.