· 

L' À-VENIR AU COEUR DU PRÉSENT

tantra troyes aube bouddhisme tantrique conscience sophrologie massage
"Se faire printemps, c'est prendre le risque de l'hiver.  Se faire présent, c'est prendre le risque de l'absence... ...Et moi, c'est à mon risque de peine que je connais ma joie." Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince

L'automne est bien installé : brouillard, premières gelées, les arbres se dénudent, et les feuilles peu à peu regagnent l'humus. Dans cette atmosphère nimbée d'un silence recueilli se joue, comme chaque année, le mystère des cycles perpétuels de la vie :

 

Bien avant Lavoisier (XVIIIe siècle), le philosophe grec Anaxagore disait : "Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau." Ainsi, il n'y a pas de séparation sans union, et ce qui se sépare créera plus tard une union différente, composée d'éléments nouveaux.

 

Si rien ne naît ni ne périt, alors TOUT EST LÀ, d'emblée.

 

Et nous, êtres sensibles que nous sommes, comment vivons-nous cette ronde permanente de l'impermanence en notre for intérieur ? Qu'est-ce qui en nous se désagrège, est amené à mourir ?  Ou, de manière plus consciente encore, qu'est-ce qui en nous a besoin de se décomposer, de se déconstruire, pour que nous ne restions plus emprisonnés derrière les verrous de nos conditionnements ?

 

TOUT EST LÀ, dans l'espace sans fabrication, SOURCE primordiale de tout ce qui est.

 

Nous déconditionner c'est : nous libérer du connu, nous dévêtir pour nous mettre à nu totalement, nous DÉCOUVRIR vraiment, nous séparer de ce qui est obsolète, nous extraire de notre enveloppe confortable pour aller à l'essentiel, rejoindre le COEUR, le CORPS et l'ESPRIT, retrouver nos RACINES, notre SOURCE, et permettre ainsi une MISE AU JOUR de nous-même, vers un moi actualisé, vivifié et lumineux.

 

Ce processus demande du temps, de la patience, de la persévérance, l'acceptation d'un hiver intérieur à venir, qui sera favorable à la conception d'un être tout neuf, dépouillé de l'ancien et nourri d'un nouvel élan par la sève printanière. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0